• –Août 21: Nouvelle distribution de nourriture et de produits
    de première nécessité auprès des parents de nos enfants et
    aussi à l’école Jeevan Jyoti toujours à Katmandu fréquenté par
    Chinima et Asmita deux de nos enfants.

Katmandu, décembre 2020. Distribution de nourriture organisée par Happy Home


La crise du Covid a percuté de plein fouet le Népal. Chape de plomb sur le tourisme, principal revenu. De très nombreux népalais se retrouvent sans travail alors que le prix des denrées de première nécessitée prend l’ascenseur.
Que pouvons-nous faire ?
Assurer un suivi étroit de nos 13 protégées, toutes des filles,  qui reprendront l’école en novembre, du moins si les écoles ouvrent à nouveau. Nous devons aussi poursuivre nos contacts avec leurs familles pour intervenir en cas de besoin.
Notre point d’urgence, situé chez notre correspondant, dans un quartier populeux de Katmandou, était voué aux soins médicaux. Dorénavant nous distribuons de la nourriture de première nécessité, riz, lentilles, huile… En d’octobre 13 familles ont ainsi pu être ravitaillées.


CR. 14.10.2020

Lhakpa et Rita, nos amis qui oeuvrent pour notre association avec bienveillance et toujours grand professionalisme nous donnet régulièrement des nouvelles en cette période du Covid. La situation au Népal reste très difficile. IL semblerait qu'il y ait peut de victimes actuellement et des cas déclarés surtout dans le sd, mais évidemment nous pouvons imaginer à quel point il est difficile voir impossible de recenser les cas dans ce pays. Le confinement dure depuis plus d’un mois et le gouvernement fait ce qu’il peut contenir l’épidémie.  L’arrêt subi du tourisme, le renvoi des expéditions dans l’Everest, affecte durement l’économie locale. Les hôtels sont vides privant le pays de la seule économie.  Les gens se retrouvent sans  emploi et sans ressources. Pas de chômage, pas d’assurance. La situation est particulièrement difficile pour les nombreux salariés journaliers soudain démunis et qui souvent  n’ont même plus la possibilité de se nourrir en ville. Il s’en suit un retour vers les villages pour assurer au moins et en attendant une maigre pitance journalière.

Les écoles sont encore fermées et la plupart de nos enfants sont retournés dans leurs villages. Le confinement est pour le moment maintenu jusqu'au 18 mai. Slon l'OMS il y aurait actuellement 99 cas et aucun mort. Beaucoup sont en quarantaine. Vous pouvez voir ici le rapport  du gouvernement népalais:  https://drive.google.com/file/d/1hGGBU1EPJBMNS02sAEiGnR2qwgLE5vK_/view

 

Autre problème, la frontière avec l’Indes est fermée, rendant l’approvisionnement plus difficile. Ainsi  Les prix des denrées alimentaires de première nécessité augmentent fortement.
Dans cette situation pénible nous poursuivons notre aide, il est vrai modeste, mais combien nécessaire et nous vous remercions pour votre aide et votre confiance.

En ce début d'année nous gardons une pensée émue pour Denise Roulet qui nous a quittés il y a trois ans.  Co-fondatrice de Happy Home Nepal, elle s'est beaucoup investie dans l'assocaition  qui ne serait peut-être plus d'actualité aujourd'hui sans son travail. 

Elle est en photo ici avec une jeune fille maintenant diplômée et notre ami Lhakpa.

Happy Home Nepal vous souhaite à tous une merveilleuse et lumineuse année 2020. Nous sommes touchés par votre soutien qui nous permet d'assurer un écolage à ces jeunes gens et surout jeunes filles de Katmandou.

Claude Roulet se rendra sur place en février et nous ne manquerons pas de vous faire un petit récit de son séjour sur place.

 

Suite à notre soutien au projet de Remy Villemin à Tupche, village d'une vallée proche de Katmandou, les habitants ont mis une plaque en l'honneur de Denise Roulet. Les dons récoltés en son honneur ont permis d'équiper le dispensaire et de soutenir le salaire d'un médecin qu'Happy Home a continué de financer. Merci Rémy pour ton travail remarquable.

Toute l'équipe d'Happy Home Nepal vous souhaite une magnifique Année 2019.

 

2018 fut une année forte pour nous car nos amis népalais, Rita et Lhakpa ont pu , grâce à leur fille, venir nous voir en Suisse et voyager un peu. ILs ont rencontré nos membres lors de notre Assemblée Générale au mois de juin. Le bilan 2018 reste toujours positif avec un soutien continu aux enfants et notamment un soutien auprès des filles, qui restent encore trop souvent descolraisées au Népal.

Nous avons encore et toujours besoin de votre aide. Merci!

André Graber,
Un ami nous a quittés le 29 mars 2018 à 92 ans.
Fidèle donateur, il suivait avec beaucoup d’émotion et d’intérêt nos activités. Il fut un des précurseurs de Happy Home Nepal. En 1994, il y a 24 ans, à son retour du Népal, après avoir rencontré nos premiers contacts sur place, il nous avait sollicités et vivement encouragés à mettre sur pied une action d’aide qui en était qu’à ses prémices et qui deviendra Happy Home Nepal.
Nous transmettons notre profonde sympathie à sa famille et à tous ses amis.

Cette année Pascale, notre vice-présidente a organisé un défilé et vente de vêtements de seconde main en faveur de notre association. Beau succès!

Puis avec une autre organisation d'Orvin, Pascale et Gilles ont préparés et servis de trippes lors de repas de charité. Deuxième beau succès. Ces actions contribuent à la pérennité de  notre association. Un grand merci!

Syndiquer le contenu